LES GARDIENS SILENCIEUX D'AIX EN PROVENCE 2011 (extrait)

A 41 ans, je reviens vers la bergerie du vent sur la terre de mon enfance, de mon adolescence, de mes vingt ans.
Les atlantes musclés, les cariatides et les mascarons des façades ou des fontaines d’Aix en Provence ont été les témoins silencieux mais omniprésents de ma jeunesse.
Très jeune, je les percevais comme des apparitions fantastiques, images effrayantes mais envoûtantes. Plus tard, ils étaient les gardiens toujours silencieux mais bienveillants de mes premiers amours et de mes tourments d’adolescente.
Aujourd'hui, avec bonheur et tendresse, je plonge à nouveau dans leur regard.